La course à pied Les blogs courseapied.net : Linda

Le blog de Linda

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-06-07 09:52:31 : LE POIDS DU COMBAT......

Lorsque je parle de poids, je pèse mes mots !!

Ce mot au sens propre du terme est utilisé dans sa bonne mesure.

On est en septembre, Daniel (mon entraîneur) vient me voir en fin de séance et « me pose » sur la balance en me lançant un :

- Bon, tu en es où ?
- Heu bin, tu sais, les vacances..heu..bah, j’me suis un peu lachée !!
- lachée ? (dit-il en fixant la balance et sortant des yeux exorbités )
- Bin, tu connais mes faiblesses : jamais sans ma mayo et ma chantilly !!
- Ha, je vois, je vois et tu as aussi avalé les pots ?
- + 5kg !!!!!! même Amora ne fait pas des pots de ce poids !!!
- Alors tu me perds 5 kg en 3 mois, pour arriver à une catégorie de poids « catholique » et après on avise !!!

En boxe Française, il y a peu de compétitrice femme, alors les catégories les plus fréquentes sont les « Plumes : 57-60 », les « Légères : 60-63 » ensuite les « super légère : 63-66 » (comme son nom ne l’indique pas !) pour cette dernière.

Déjà, la pénurie de fille à ce poids (63-66) est une réalité… et moi qui suis très très mal barrée..car en septembre je suis à 70 kg !!!!

Bon, je compte sur toi, je t’inscris demain au champ. de France dans la catégorie
« supèr légère 63-66 kg ». On part sur 4 entraînements par semaine et Course à pied le dimanche avec du travail de fractionné au bois de Vincennes.

Tu me jettes tes pots de mayo, de chantilly, tu supprimes les chaussons aux pommes le dimanche, tu annules ton abonnements chez Haribo , tu achètes une corde à sauter avec des poids dans les anses, tu oublies l’existence de toute forme de gâteaux, pâtisseries, et tu intègres le fait, que dans une boulangerie, ils ne vendent que du pain de son !!!! S’est OK pour toi ???

- Ok, heu si non…on mange quoi ce soir ?? je blaaaaaague !!!!!!!

Après ces consignes de « prisonniers » il ne me reste plus qu’à exécuter la 1ère démarche.

S’est donc le cœur lourd que je me sépare de toutes mes friandises cachées dans tous les coins de mon appart. Oui, j’avais la sale habitude d’en mettre partout, de manière à ne jamais manquer de quoi que ce soit…mais quand on connaît mon « quoi que ce soit à moi » on déchante vite sur le peu : Cacahuètes, noix de Cajou, pistaches, nounours chocolat, bounty, nutz…….Au super marché, j’ignorais l’existence d’un rayon fruits et légumes, et mon frigidaire me servait à stocker des mousses en tout genre : chocolat-chantilly, caramel-chantilly et bien sûre ma copine Amora en mayo sous toutes ses formes !!!

La valse des entraînements commence dès le lundi suivant, premier bonjour quantifié du coach « Ce soir, après la séance tu fais 1kg500 de moins ttc » (en tenant compte que la moitié est uniquement de l’eau perdue)
La séance est construite de travail cardio, sparing-partner avec à chaque reprise un partenaire « frais », on enchaine les reprises, on aligne les abdo, on inaugure les pompes sur les poings..
oufff, un peu d’étirement (le meilleur pour la fin…) 2 h plus tard, on retrouve une Linda toute « liquide » pressée de rentrer juste dormir !!

Mais, Coach, ne l’entends pas de cette oreille :

- tu te remets au sec, tu remontes sur la balance, et tu prépares ta corde à sauter.
- Ok Daniel, avec tout ce que j’ai fait, j’ai du au moins perdre 5 kg !!!!
- Jogging sec enfilé…je saute sur la balance qui affiche, un poids de -1kg
- Bon ma grande, il manque 500 grammes, tu reprends ta corde et….
- Je me pends ???? s’est ça ????? …bon d’ak, je saute je saute….

* ¾ h plus tard *

- tu te remets au sec et tu remontes sur la balance
- tu as reperdu 400 g, il manque 100 g…allez saute encore 10’ !!
- Hé, chui pas un poulet vendu au poids…hum hum en parlant de poulet, il est minuit ça commence à creuser là dedans !!!!

Et s’est ainsi, que va se dérouler 3 mois à ce rythme, comme l’enregistrement d’un long métrage, où dans le rôle principal on y trouve « la balance », en second rôle « les gants de boxe » avec un décor rustique : corde à sauter, ring bleu, sparing-partner et vestiaires.

Le jour dominical sera orchestré, non pas par l’odeur d’un bon pain au chocolat tout chaud, mais par l’odeur des poubelles du bois de Vincennes !!! Oui, s’est ici, que j’ai connu mes premières fractionnées….il me disait :

- Tu accélères aux poubelles, tu ralentis entre les bancs et les poubelles (Delphine, tu vois, lorsque je te parlais de poubelles-fractionnés….ça me vient de là !)

Il avait trouvé un parcourt « rectangulaire » fait de bancs et de poubelles, qui mesurait environ 1km, je devais tourner une bonne dizaine de fois…

A chaque petite pause…(de 1’30) je pleurais de rage, de désespoir, je sentais mes poumons en feu, et je me demandais si , pendant la guère, ils n’utilisaient pas cette torture pour faire parler les collabo. !!!!

Je n’ai pas encore abordé le mental dans tout ça ?? oui, dans quel état j’erre ?? Et bien contre toute attente les 8 h hebdomadaires d’entrainements ne me pèsent pas (mot bien choisi ! sic) seul, le côté « alimentation » ou plutôt « l’abstinence de bonnes choses » me « torture » (mot bien choisi, aussi) énormément.

Imaginez, on se trouve au mois de decembre-janvier, en pleine fête de fin d’année, je dois refuser toute invitation de repas ou pots de fin d’année.
Alors comme il me reste un fond d’intelligence (si, si, le boxeur, pense, parfois), pour ne pas écarter ma vie sociale et affective, je me présente aux repas, mais en disant « j’ai déjà mangé » Et s’est là, que je fais une grande erreur !! Car du coup, je débarque en fin de repas, et je me trouve à focaliser sur les assiettes de gateaux non achevées !! Il se passe en moi, quelque chose de surréaliste : j’arrive à éprouver de la haine en vers ceux qui n’ont pas fini le bon gateau à la fraise ou la bûche glacée !!

La nuit, je me réveille en sursaut, croyant avoir dévoré une tarte aux pommes entière !!!
decembre, je remplis mon « contrat » je suis au poids, yeeesssssss !!! 65 kg toute mouillée !!!

Mais c’est alors que le sort de la balance s’acharne contre moi, je reçois un coup de fil qui m’annonce « Votre partenaire déclare forfait, si vous voulez participer à la finale des champ.de France, il faut vous inscrire dans la catégorie en dessous - 60-63 - la bonne nouvelle, est que nous vous donnons dérogation. »

S’est alors que je terminerais cette année là (s’était l’année…93), un réveillon installée confortablement autour d’une table remplie….d’un verre de badoit et 3 biscottes, avec SVP, 5 cornichons !!!!

Non, ne pleurez pas sur mon sort…puisque les privations payent cach….le 23 janvier, « j’accusais » (comme on dit, chez les pro ! ) à la balance à 11h25 : 62kg 512 g !!!!

La suite de cette aventure sera celle du dit COMBAT DU 23/01/1993 (Plus toute jeune, ma bonne dame !)…..les souvenirs forts ne vieillissent jamais .

***************************************
Voici un lien sur l'historique de la BF :

http://www.ffsavate.com/fedeHist_date.asp

*************************************************
CATEGORIES DE POIDS EN BOXE FRANCAISE (en Assaut)

Moustique < 24 kg
Pré-mini-mouche 24-27 kg
Pré-mini-coq 27-30 kg
Pré-mini-plume 30-33 kg
Pré-mini-léger 33-36 kg
Mini-mouche 36-39 kg
Mini-coq 39-42 kg
Mini-plume 42-45 kg
Mini-léger 45-48 kg
Mouche 48-52 kg
Plume 52-56 kg
Super-plume 56-60 kg
Léger 60-65 kg
Super-léger 65-70 kg
Mi-moyen 70-76 kg
Super-mi-moyen 76-82 kg
Mi-lourd 82-89 kg
Lourd > 89 kg


Plus souple qu'en Boxe Anglaise pro (Boxe de Rocky))
puisqu'il y a une tolérance de 5 kg dans chaque catégorie.

*******************************************************
CATEGORIES D AGES :



POUSSINS 97 et après 97
BENJAMINS 94/95/96 94/95/96
MINIMES 92/93 92/93
CADETS 90/91 90/91
JUNIORS 88/89 88/89
SENIORS 87et avant
VETERANS 1974 et avant


*********************************************************



LES CATEGORIES DE POIDS OFFICIEL EN BOXE ANGLAISE (pro):


[Kg]
50,802 Mouche
53,525 Coq
55,338 Super-Coq
57,152 Plume
58,967 Super-Plume
61,237 Légers
63,503 Super-Légers
66,678 Mi-Moyens
69,853 Super-Mi-Moyens
72,574 Moyens
76,205 Super-Moyens
79,378 Mi-Lourds
90,719 Lourds-Légers
+ 90,719 Lourds

Aucun combat ne peut se disputer entre deux boxeurs dont la différence de poids excède celle qui délimite la catégorie de boxeur le plus léger. (autrement dit, c'est celui qui est "gros" qui doit maigrir!!!)

Cette différence est appliquée à partir du poids accusé par ce boxeur à la pesée. Dans les compétitions officielles, les deux boxeurs doivent appartenir à la même catégorie de poids.

Seul un délégué peut effectuer les opérations de pesée. Il ne peut déléguer cette tâche qu’à un officiel, à l’exclusion de toute autre personne.


Les réactions

Par Ginette, le 2007-06-07 10:10:03
NOOOOOON t'as pas fait ça ... t'as pas jeté les nounours en chocolat ?!?!?

Merci pour cette pause détente Linda, trés drôle .

Par linda, le 2007-06-07 10:24:07
Ha ha, Ginette, t'inquiète, ça date de 1993... y'a prescription non? et depuis, j'en ai racheté d'autres!!! Bisous à toi

Par Martine, le 2007-06-07 10:24:45
Tu as suivi le régime Rocky, mais je sais que tu fais aussi tes fractionnés en musique et devinez laquelle!!!!
Bises
Martine

Par Arawak, le 2007-06-07 10:25:55
Hey psst Linda.
Moi, j'accuse ma balance de m'avoir fait lire 83.7 kilos le 21 mai.
J'avais jamais été aussi lourd. Donc n'ayons pas peur des mots, jamais aussi gros. Depuis le 22 je sors chaque jour, j'alterne marche et course. Là, j'arrive même à propulser mes 81 kilos (désormais) sur un coup de tête et quelques décamètres dans l'esprit fartlek (mais très prudemment).
Je me sens vachement mieux en tout cas.
Pour l'instant je ne me prive de rien. J'attends les premiers signes de limtes dans le progrès avant de m'interdire la chantilly. (Ya encore de la gariguette) Mais concession après concession, je ferai ce qu'il faut pour refaire siffler la corde à sauter. Rendez-vous dans bientôt :c)
@+
Patrick

Par Le Fonz', le 2007-06-07 10:53:01
Salut ma tata, tu m'enverras une photo dédicacée steuplé ? merci !

bisous partout !

Par Linda, le 2007-06-07 11:06:12
Martine : Bien vue Martine, tu connais mons secret, je suis grillée !!!

Arawak : MDR, tu sais le coup de tête ça paye y parait!!! T'as vu, hein, on a vite fait à "s'enkiloser, " Et justement ce qu'il ne faut pas, s'est se reveiller un matin, monter sur la balance et crier "Ha mais y'a une erreur"!! Se peser toutes les semaines évite ce genre de cri !! Alors bonne chance et continue..je veille!!

GGBI : Ce qui était formidable dans cette expériance est que 2 motivations sont nées : celle de "monter" au Champ.de France ( le plus haut niveau, à l'époque) et le poids à gérer...Ce qui fait que lorsque tu te pointes devant une belle tarte normande (ma préféree) : tu la regardes droit dans les yeux (oui ça a des yeux une tarte!) et tu lui décoches un direct du gauche!!.

C'est sure que dans tous les sports, le poids à une très grande importance. Et les sportifs en ont plus vite conscience que les non sportifs.

Par mieloup, le 2007-06-07 11:19:30
moi aussi !
j'veux la dédicace !

bisou linda

Par Isérois, le 2007-06-07 11:22:42
Je sais ce que c'est le PB de poids pour les sports de combat, j'avais choisis d'être dans les lourds alors je n'avais aucune restriction pour le chocolat mdr d'ailleurs je crois que je suis tjs dans les lourd pour la CAP ( je suis à 88 Kg )

Par GGBI, le 2007-06-07 11:25:31
C\'est dur le régime. Qu\'elle belle motivation tu as trouvée.
En course a pieds aussi le poids a son importance. Il n\'y a pas de catégorie,
mais il t\'empéche de réaliser tes meilleures performances.

Par riri, le 2007-06-07 11:33:54
trop rigolo ce post ma jolie linda ...

j'ai l'impression de lire aussi ma vie là ..

bisous bisous

Par linda, le 2007-06-07 11:35:26
Mielou et JP 2 : ok, rien que pour vous, je vous ferais une super dédicace, classe, sans bleus!

Isérois : Ha oui, alors dit donc tu serais dans la catégorie des mi-lourds

je viens d'ajouter les catégories de poids officiels...à vous de vous situer!!

Par Belon, le 2007-06-07 11:44:27
Ces petites aventures endurcissent ceux qui gagnent ces combats, ce qui permet plus tard de franchir bien des obstacles...
Bravo SuperLinda !

Par jcc, le 2007-06-07 11:52:14
Bonjour linda , je lirai tout ce soir tranquille , donc big bisou en passant .

Par calou, le 2007-06-07 11:58:17
mdr !!!! Le coup du pot de 5kg !!!
Et t'aurais voulu lui faire avaler ça au coach ????
Pas dupe, le Daniel....;-))
T'es trop drôle Linda !!!
Bises

Par Krusti, le 2007-06-07 12:45:42

L'ami qui m'a surnommé Krusti la première fois un soir de 1992 pratiquait la Boxe Française.
Unjour chez lui j'ai glissé ma main dans un de ses gants.
C'etait une déclicieuse et étrange sensation.
;-)

Par Linda, le 2007-06-07 13:13:03
Belon : merci, tu as tout à fait vu juste

Riri : ha oui, alors on a tous des problèmes avec sa balance..bises à toi zoli Riri

Jcc : bonne lecture, merci à toi

Calou : ha oui, alors je rigolais pas à cette époque!! bisous copine de guère!

krusti : Hé bien tu ne crois pas si bien dire !! j'ai toujours dit que les gants de boxe pouvaient être "sensuel"

Par Baghera, le 2007-06-07 13:42:03
en boxe, je serais poids "mouche", et en kyokushin que je pratique,je serais je ne sais quoi car il n'y a pas de competitrice vétérane!!;-(; bienvenue aux pompes sur les poings et abdos (et squats), oss!! j'ai une solution : qd t'as des kilos en plus, tu me les passes!!et je t'echange mes bleus aux jambes et bras! ;-))

Par ric69, le 2007-06-07 13:52:17
C’est au pied des montagnes que tu vas connaître ton devenir, tu restes en bas ou tu t’élèves.
Je dirai que t’es allée sacrément haut. Je ne dis pas au top comme ça, tu as encore une petite marge indispensable pour la motivation et les projets.
Sacré Linda, pas étonné de cette dynamique que tu nous communiques à chacun de tes messages.
Continue encore et encore, on ne se lasse pas …
A+++

Par laurent, le 2007-06-07 14:27:09
en boxe c'est vrais qu'avant de vouloir
en découdre avec un adversaire il faut souvent se battre avec la balance
a++

Par Fan de Linda, le 2007-06-07 14:28:51
des mains de velours dans un gant de boxe

Par piermer, le 2007-06-07 14:32:14
..appréciant la boxe..pour l'art noble qu'il doit dégager je suis ressorti de cette lecture déjà un peu moins ignare sur les catégories ..mais surtout agréablement surpris de la qualité de ta narration pleine d'humour, de bons mots et c'est vrai de cette dynamique que tu communiques... c'est fabuleux ..on a bien besoin de natures "péchues" ,tu n'en manques pas et pas uniquement que dans les mots.Bises ....

Par Cestpasmoi, le 2007-06-07 14:48:50
Eh bien après m'être posée plein de questions sur mon poids pendant des années, et m'être pesée tous les jours...Quelqu'un s'est récemment chargé de casser mon pèse-personne et depuis, je me suis rendue compte que je vivais beaucoup mieux sans. Je ne sais plus combien je pèse, je sais juste que je rentre toujours dans mes jean's :-)
Bravo pour ton parcours et ta volonté
--
Caro

Par Mika B, le 2007-06-07 15:04:46
Linda: Je m'en balance de ton poids....
me faites pas rire avec votre plume dit le moustique, mais quelle mouche m'a piquée de raconter de telle salade dit le coq, bon d'accord je l'admets, c'est moyen comme réflexion
Ah bon! c'est juste léger. Décidemment
je manque d'entrainement ces derniers temps........ Bisous..Mika.

Par Linda, le 2007-06-07 15:07:18
Baghé : Hé bien je t'annonce que les poids mouche en boxe, sont les combats les plus impressionnants car ils ont une rapidité et une vélocité digne des film de kung fu, je suis tjrs en admiration face à cette catégorie! Et je veux bien te donner mes 3 kg en trop contre 3kg d'arnica pour tes bleues, remarqes tes bleus assortis à tes yeux!! nota : les vétérans en boxe, c'est déjà à 33ans!! c'est pour ça que je suis venue à la CAP, j'y gagne en jeunesse!!!

Ric69 : dans le sens propre, oui je suis montée "haut", car il n'y a que dans les compétions que l'on monte sur des ringe haut, avec escalier, moquette sur les cordes et tout et tout! Je suis heureuse de te donner du plaisir à lire, surtout que ça s'est passé y'a longtemps!! Et je vois donc que meême les "vieilles histoires" prennent un coup de jeune! Lorsqu'on parle de combat sur le ring, s'est aussi le même combat sur sois et dans la vie. Merci encore pour tes mots Ric.

Laurent : ha oui alors, la balance pour un boxeur s'est son arme fatale!

Fan de... : c'est jolie!!

Piermer : Ha oui, tu as trouvé le mot juste "noblesse" puisque le 1er à inventer la "savate" fut le conte de Baruzzi et le conte Charlemont en 1936. Je suis heureuse d'avoir fait passer ce message que Boxe française ne s'associe pas avec "baston". Je pense que donner la pêche aux autres permet d'oublier sois même ses propres peines. Merci pour ces mots Piermer, tu m'as touchée d'un jolie direct au coeur.

Linda

Par Linda, le 2007-06-07 15:11:54
Mika : ha ha, c'est du poids lourd!!! et je ne t'en veux pas du tout, car tu n'as jamais la plume qui tâche (au sens figuré). Toi aussi, tu as un sacré combat, contre ton genou, tu as du poser les gants sur le ring, mais tu reviendras encore plus combatant! Bisous

Par LInda, le 2007-06-07 15:15:04
Cespamoi : mais tu as tout à fait raison, c'est toi qui détient la meilleure solution. Le problème est que moi, il me faut des chiffres pour me situer, et depuis qu'ils ont inventé des balances digital, c'est un régal...et aujourd'hui, je te rassure, je focalise plus sur ma balance..je veille juste au chiffre (chui, comptable, c'est normal!) bises à toi

Par duduche, le 2007-06-07 15:38:51
Bonjour Linda,
Beaucoup de volonté dans ces sports de combat,à part ça tu vas bien en ce moment? j'attend la suite avec impatience.

Par La Pépite, le 2007-06-07 15:52:55
....oui, mais là Linda, tu me laisses sur ma Faim !!! et ce combat, alors??? raconte !!
en tout cas, un style toujours aussi alerte& tonique ... à l'image de ta silhouette de championne.
Que d'efforts.. mais je n'en doute pas, pour tellement de satisfaction et de résulat bien mérité ... et comme toujours, le plus important, c'est le chemin parcouru et la connaissance de soi ainsi acquise
BiZ

Par Wimm, le 2007-06-07 15:57:03
Et oui tout comme lapépite je me demande le résultat du combat. C'est à venir sur un autre blog ?

Par J2C, le 2007-06-07 15:59:52
Ca sent le vécu, tout ça raconté avec humour, ton texte se boit ( comme un tube d' amora ? ), et je ne parle pas de la caricature de Sly !

Bisous à toi, tu es excellente !!!!!!!

Par LINDA, le 2007-06-07 16:24:29
Duduche, La pépite, Wimm : oui sur un prochain blog, j'essaierai de raconter ce fameux combat mémorable!! si j'ai autant d'humour dans mon récit, c'est parceque je le prends avec un long recul, et y'a rien de tel que le recul, pour rire un bon coup des choses qui "sur le feu" nous ont parru insurmontable et pas très drôle (comme l'histoire du gel douche!!)

J2c : Mercii, MDR, heureusement je l'ai définitivement quittée cette amora (pour l'amour du gout, qu'ils disaient!!) Je te renvoie moi z'aussi de bien belles bises fraîche (sans le protège dent!)

Linda

Par LINDA, le 2007-06-07 16:27:08
.. La Pépite : toi qui m'a accompagnée y'a pas si lgtps sur les derniers mètres d'un semi..tu comprends maintenant où je suis allée chercher mes dernières ressources ? les poussières du ring.....

Par michette, le 2007-06-07 16:50:19
ça faisait longtemps linda on t'attendait..et tu reviens avec du lourd..j'attends la suite : le fameux combat; hum hum j'évite la balance en ce moment et tu vois je comptais me jetter sur un gouter pantagruelique où on mélange un peu de tout : du coup je serai sage ce soir

Par floflo, le 2007-06-07 19:46:35
Un poids éliminatoire pfff ! C'est ce qui s'appelle avoir la pression..
Pas mal les catégories, la prochaine fois qu'on me demandera combien je pèse, je dirai "plume"
J'ai bien ri !
Bises
Flo

Par Brinouille, le 2007-06-07 20:25:31
Je suis toujours aussi admirative de ton incroyable lever de jambe !
ça t'a fait de sacrés chouettes souvenirs tout ça : ))
samedi soir je vais voir des matchs de boxe anglaise de filles, manquera plus que la bose française !

Par Brinouillenfaute, le 2007-06-07 20:25:56
"boxe" pardon

Par Pierrot_75, le 2007-06-07 21:32:25
Bonsoir Linda ! Passionnant ton récit ! Vivement la suite ....
A bientôt

Par Kuanza, le 2007-06-07 21:37:11
Linda,
Sur cette affaire, tu as été ''légère'', et en disant ça, je pèse mes mots, oh !! t'aurais du l'écraser, un bon coup de savate et hop.. plus de balance,
non mais,,, oser balancer Linda, comme ça, devant son coach, ça se fait pas !!!
arg...une balance, c'est un indic,,de poids, qui dénonçe tous nos petits plaisirs, faudrait la supprimer ...
Enfin,, en tout cas BRAVO, tu as gagné le combat, celui qui ne fallait pas perdre.
Bises
Kuanza


Par Elan 78, le 2007-06-07 22:25:52
Bonsoir Linda,
Bravo pour ton courage. Ton combat contre la balance... ok!! Mais celui avec les gants et ton levé de jambes il a donnée quoi?
Bravo pour ton récit.
Bises.
Jojo

Par Marlène, le 2007-06-08 08:40:02
Je compte sur toi pour des cours à domicile, histoire de faire marcher droit qui tu sais. On pourrait faire l'entraînement en maillot à fleur mais faut d'abord passer par la case épilation, vu ton jeté de jambe ! Bises la grande,
Plume

Par l'AB, le 2007-06-08 08:43:34
J'adore tes récits Linda, hauts en couleurs, et drôles à souhaits, pour éclairer de multiples sourires nos drames quotidiens.
C'est gentil d'avoir mis les catégories de poids, et y a-t-il des limites d'âge aussi ?

Par Linda, le 2007-06-08 09:57:42
Michette : Tant mieux si je t'ai fait te "retenir" pour ta gourmandise du soir, moi aussi, parfois je trouvais des combines "gloques" pour ne plus avoir envie de manger..je regardais des docu, genre la vie des rat dans les égouts parisiens!! ! Rien de tel pour te couper la chic de manger!!

Floflo : prépare toi !!! on est actuellemnt dans la même catégorie de poids! allez file te trouver un coatch, une paire de gant de cuir, un fouet....

brinouille : merci, trop mimi ce que tu me dis!! Hé, méfie toi samedi soir, tu vas voir du lourd, du vrai, des tigresses sur ring!! tu ne vas pas le regretter, ça décoiffe grave la BA chez les filles!! Mais sache que la BF, cest pas tout à fait le mêem spectacle !!! tu me raconteras? bises à ton Nico

Pierrot : coucou à toi, t'inquiète la suite viendra, merci d'être passé ici!

Maitre KU : tu as trouvé la phrase qui tue : "une balance, c'est un indic,,de poids, qui dénonçe tous nos petits plaisirs" Et moi, je rajoute que si on pouvait mettre du tipex sur la balance histoire d'effacer un chiffre..le top!! Et tu as bien compris : pour moi, l'opération "maigrissage avant combat" était déjà un 1er combat. Reçois un crochet tendre au plexus!

Elan78 : Tiens heureuse de te revoir par là!!! La suite oui, tu l'auras, comme il se doit, très bientôt. J'en profite pour te faire une belle bise.

Marlène : No problème ma grande, mes gambettes sont toujours prètes à l'emploi en toute circonstance elles tombes toujours pil-poil !!!

L'AB : Merci Sir, même si à l'époque je n'en riais pas un poil, je savais que cette expériance allais me servir de repair.
Je t'ai ajouté rien que pour toi les catégories d'âge..reçois un fouétté de tendresse sur la ligne médiane, près du coeur.

Par LINDA, le 2007-06-08 10:18:04
Je vous ai ajouté un beau lien (Sur le billet) historique sur la BF, quand je parlais des débuts en 1936...j'étais bien loin du "conte"

Par Cyril, le 2007-06-08 11:01:19
Salut,

Très sympa ce petit récit, j'y ai appris pas mal de choses. Au passage, en boxe il y a à la fois les catégories d'âge et de poids? Du coup il y a une tonne de classements non?
Un exemple : on peut être senior plume, mouche,...pareil chez les veterants...
Comment ça marche du coup? JE sais pas si je suis clair.

Bonne continuation..

Cyril

Par LInda, le 2007-06-08 11:17:14
Cyril : OUi tu es très clair!! Effectivement, tous les champ. se déroulent par catégorie de poids et d'age.
C'est un système de classement par "Poule"

Lorsqu'on est champ de France, on ne l'est que dans sa catégorie ex: "sénior- plume".

De ce fait, on est confronté à des pénuris de candidats dans certaines catégories, la moins "fréquentée" par exemple c'est les "lourds-junior" ou les super légère-sénior féminine.

Autrement dit, tu peux être champ France en boxant dans une catégorie "rare" en ne faisant que 3 combats. 1/4 , 1/2 et Final en ayant sauté des étapes départementales et régionales.

Par , le 2007-06-08 17:49:00
tolerance de 5kg c'est bizarre pour 1 catégorie de 80 kg ca fait pas bcp de difference mais pour 50kg ca fait 10%% c'est bcp

Par Linda, le 2007-06-08 18:17:41
Ce qui est important, ce n'est pas le % sur un poids x mais le poids de chaque "tireur" qui boxe ensemble.

Si je pèse 50kg et que je reçois un coup de pied de quelqu'un qui fait 55 kg, par rapport à mon poids ce n'est pas gênant, puisqu'on a à peu près le même poids.

Idem pour 80 contre 85kg la puissance d'un pied ou d'un poings à 5kg près, n'est pas enorme.

Par contre si je pèse 50 kg contre un 60kg, là, oui, les 10kg d'écart je vais les sentir!!!

C'est pour cela, qu'est fait les catégories de poids, pour que les chances de "puissance"soient les mêmes.

Par Ouille, le 2007-06-09 17:46:23
On sent la même énergie derrière le clavier que sur le ring, c'est impresionnant...

Linda, la prochaine fois que tu passes par Pershing pour nous concocter une petite séance d'étirements, je te jure que j'obéirais (même si j'aime pas ça) !!!

Par Delphine, le 2007-06-10 00:03:02
Coucou ma Linda,

je n'avais pas encore lu ton blog...Ah là là..Salade verte alors :o))) Ouf ceci ne se passait pas en 2007 :o)
ce soir j'avais pensé à toi en faisant des fractionnés entre réverbère et poubelles :o)

A très bientôt en vrai de vrai.

Bises

Par Marianne, le 2007-10-09 06:12:37
Salut Linda,

Je t’envoie ce message sous forme de commentaire, parce que je n’ai pas trouve d’e-mail pour te joindre directement.

Je m’appelle Marianne, je travaille a la mise en ligne du site http://www.docteur-yann-rougier.com/. Comme ton Blog, ce site parle de régime. OK, tu es une sportive de haut niveau, mais laisse moi savoir quand meme si la methode proposee sur le site peu t interesser.

Je pense que tu pourrais m’aider à l’améliorer.
N’hésite pas à me contacter et bon courage pour la preparation de tes championnats.
Marianne
marianne@docteur-yann-rougier.com

Par Marianne, le 2008-02-01 08:08:18
Bonjour,

Je m’appelle Marianne, je suis responsable Marketing online pour le site http://www.slimandstar.com/.

Découvrez la méthode SLIM-data et son classement d’aliments en 4 zones de couleur selon leur impact sur votre silhouette. Téléchargez gratuitement et en exclusivité le Widget SLIM-data en cliquant sur le lien:

http://www.slimandstar.com/xwidget&sponsor=1e4d6da44aaca37c5b0f577535db16ef

C’est le premier outil interactif qui va vous faire mincir dès votre prochain repas.

Vous rédigez un Blog, c’est que vous aimez communiquer !
Faites profiter vos lecteurs de cette innovation-minceur en installant le lien de téléchargement du Widget SLIM-data sur votre Blog !

Participez à notre grand jeu-concours et faites découvrir le Widget SLIM–data à vos lecteurs: avec le tirage au sort vous multipliez vos chances et vos gains. Chaque semaine vos amis gagnent jusqu'à 50 € et vous recevez jusqu'à 250 €.

Pour en savoir davantage sur SLIM-data Minceur rendez-vous sur le site www.slimandstar.com ou contactez moi directement !

A très bientôt,
Marianne
Responsable de l’équipe Marketing online de SLIM-data Minceur
http://www.slimandstar.com/
E-mail: marianne@slimandstar.com

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Tant que je ne trouve pas, cette satanée balance, j'men balance !!!!


Allez, au boulot !!!!!


...allez, on continue !!!!! (photo prise d'une photo..)


Quelle classe, non?? On vieillit vite ma bonne dame !!!!


Qui balance qui??


Point trop n'en faut, non?? Pourrais toujours faire une partie d'osselet!


Et pendant ce temps le matériel s'use !!!!


c'est si loin !!!!!!


je t'adooooooooore mon Rocky !!!!!!!!


Les 5 billets précédents

2007-05-15 10:28:37 : Bures s/Yvettes en fête....ce dimanche 13/05/2007 - 56 photos - 56 réactions



PREAMBULE


Il n’y a pas un grand pas entre « objectif » et
« psychose », le tout est de mesurer et de ne pas perdre l’équilibre pour tomber dans la psychose.
Ainsi je me suis attelée à garder le sens du mot objectif en défaveur de la psychose.

Donc je ne focaliserais pas sur ce grand mot « objectif », je le prendrai comme un ami, que je devrais retrouver au bout de 8h de trajet, tout en sachant que le trajet sera toujours le même, et que je devrais le répéter un certain nombre de fois….Je sais, que même si je n’arrive pas à temps pour « embrasser » cet ami, je suis convaincue qu’un jour, il m’attendra, les bras toujours ouverts, parce que c’est ça, un vrai ami : Ils vous attend toujours .
Seulement, il est hors de question que je me vautre comme une poupée désarticulée dans les bras de cet ami, que j’arrive tellement « abîmée » et que cet ami me dise « mais qui êtes vous Madame ?? »

Non, c’est décidée, ces huit heures devront être « clôturées » debout, avec un léger sourire de « j’ai réussi », un aspect loin « du peignoir mal fermé » mais plutôt, tiens m’dame, z’avez couru aujourd’hui ?? on dirait pas !!!!!!

C’est dans cette optique que je me décide d’envisager cette course « horaire », avec un minimum « syndical » de 53km…maximum de 60km et un Plusssse de 65 km, mais je m’interdit de pleurer sur mont sort, si je n’atteint pas un des objectifs, ayant tout de même conscience que courir au-delà du Marathon est déjà une bénédiction absolue du Dieu du sport.

Pour ceux qui ne veulent pas aller plus loin (car c’est long à raconter 8 heures !)

RESULTAT COURSE

J’ai donc atteint mon objectif « Maximum » : 62 km environ pour 24 tours et huit heures d’affilées avec en gros au total ½ h d’arrêt TTC

QUELQUES HEURES AVANT LA COURSE

Alors me voilà aiguisée pour l’occasion mentalement et physiquement.
Il suffit juste à présent de faire la dernière démarche difficile « mettre son reveil à sonner à 6h »
Je ne vous raconterai pas ma nuit agitée, ça deviendrait trop perso !! Donc le réveil, fut pas trop dur, finalement, l’odeur du café programmé sera l’odeur de mon objectif, c'est-à-dire : corsé, chaud et noir comme une partie du ciel que j’observe ma tasse à la main.

Me voilà, rue la Fayette chère au monopoly, je laisse ma voiture ici, afin de prendre le rer B à gare du Nord pour 40’ de RER. Oui, le souvenir amer de l’année dernière où j’étais venue en voiture et mis 3 heures pour le retour, m’a rappelée à la prudence.

Pour occuper mes 40’, dans ce wagon un peu désert, je me la joue vestiaire avant compèt : auto-massage à l’Arnica sous le regard ahuri des usagers, laissant flotter une odeur bien particulière dans un train endormi, le dimanche matin. J’en conviens, que voir une nana se « tripoter » dans un wagon dès le matin, reste un domaine du mirage. Mais objectif fou = comportement fou !

Arrivée à la gare de Burres à 8h40 précise et accueillie par un charmant monsieur, l’ami de Freddie-Catherine.
9h57, inscription faite en présence du charmant Sanglier (Manu) qui sourit devant la mention inscrite sur mon certif « Apte à courir 60km », oui, je donne dans le détail, moi…

9h58 : une grande et chaleureuse bise à Freddie qui avait déjà effectuée son 10ème tour !!! Je découvre une fille qui en veut, déterminée et même maquillée juste ce qu’il faut pour avoir un plus à son regard déjà bien pétillant.

DEBUT DE LA COURSE

J’entame mon 1er tour au coté de deux charmants garçons, on papote et on tourne à 10km /h, oui, c’est rapide, mais ça sera le seul écart que je m’autoriserai pour un début de chauffe. A un moment je leur dit, « ce qu’il y a de super dans ce parcourt, c’est qu’on ne peut pas se perdre », et, au même instant je me barre sur une autre direction, au seul et unique endroit où il y avait 2 chemins !!! Ha je commence fort, les gars me rappellent à l’ordre pour me remettre dans le droit chemin (c’est le cas de le dire !!)

Je croise l’adorable Edelweiss, vous l’avez compris, il s’agit de Zouzou, toujours fidèle à sa bonne humeur, son coté un peu clown et sa pêche !!! elle avait déjà bouclé à 9h 14 tours !!!! et j’apprends de source sure, qu’elle a couru les 1ers tours à une vitesse limite TGV !!! intraitable la minette !! Elle me justifie son « zèle » en m’expliquant, qu’à 5h du mat, il faisait nuit, et n’avait pas de frontale, alors elle a suivi l’Castor, Le Sanglier pour qu’ils éclairent son chemin avec leur loupiotte !!!! ça me rappelle, je jour où j’avais une fiat panda qui éclairait qu’à 2cm, et que j’étais obligée de suivre des bolides pour voir ma route, pied au plancher et bruit suspect du moteur qui couvrait la musique !!

Alors pour en revenir à nos lumières. Je me sens d’attaque à tourner manège.. seulement j’avais oublié mes 24 allumettes qui devaient me servir de nombre de tours, ainsi, j’aurai dû, à chaque tour, faire tomber une allumette pour savoir à combien j’en étais.

Car, il faut savoir que jusque 8 tours effectués, les compteurs de la tête se troublent et garder les doigts « chiffrés » donnent de sérieuses crampes.
Donc, j’ai opté pour le calcul mental, je chronométrais mon tour, environ 20’, ce qui me donnait 3 tours par heure, soit 8km/h.

Ce qui est difficile dans cette épreuve, c’est de rester régulière car lorsqu’on arrive fraîche et dispo, on aurait une fâcheuse tendance à accélérer, sans compter les nombreux motifs d’accélération de type fractionné, à la vue d’un beau « verso » bien galbé qui s’agite harmonieusement tel un oiseau volant d’arbre en arbre, en bref un beau goss avec un beau cul (oups, je me lâche !). Le tout est de rester concentrée et ne pas quitter son objectif de sa tête (et non pas des yeux !).

Les tours s’enchaînent et ne se ressemblent pas, il n’est pas opportun de croiser Gisèle penchée à droite égrainer ses tours comme Pise, je m’attarde un instant à ses côtés, je papote, elle a plus de 60 ans, je suis admirative ! Soudain, je croise la route du n°385 qui mesure son petit mètre qui est tout juste âgée de 18 mois !!!! Elle me fait penser à Noémie la « mini Rainette », je baisse la tête presque jusqu’au sol, pour la saluer et observer ses petits yeux pétillants !! 2 addos en dérive qui passaient par là à se raconter le dernier sms reçu de Julie, j’aurais bien voulu connaître la suite du sms, mais ma présence les a stoppé net. Et puis, cet instant insolite et émouvant, un sportif lié par une ficèle avec un « non voyant », cette femme qui poussait un fauteuil roulant avec un garçon les yeux au ciel, à qui j’adresse un grand bonjour.

De croiser l’Castor qui à chaque fois me dépose un vent rassurant, un athlète, somme toute agréable à regarder s’ ajoutant à ma motivation. J’ai même pensé à m’accrocher à son arrière train, mais je n’ai pas trouvé l’anneau pour glisser ma ficèle !! Cédric, tu l’as échappé belle !!

Voir Delphine qui surgit de nulle part, avec sa bonne humeur, son entrain , elle m’accompagne quelques petits tours, un vrai plaisir, que le temps passe vite, en sa présence !!
Je partage son sentiment de frustration, elle ne peut pas courir, elle en meurt d’envie, elle le fait un chouille, tout en se disant je ne devrais pas, mais en y allant quand même, sa hanche penche pour un dimanche, alors je la retiens pas sa manche.

Pour couper un peu, je décide de déjeuner à 14h, ça me donne un objectif pause, alors je sors mon sandwich très appétissant j’ai l’agréable surprise de voir ma copine Dominique (une boxeuse) qui est venue m’encourager un instant, on parle un peu boxe, ça fait du bien et ça me remonte à bloc pour reprendre mon esprit de combattante.

LE TOUR MAUDIT, L’INNATENDU

¼ h après je rechausse les gants et me revoilà partie pour une bonne dizaine de tours, D’un coup d’un seul, le ciel s’assombrit, un enorme vent nous surprends, accompagné d’une espèce de grèle, je me retrouve coincée sous le passage en sous bois, soudain une énorme branche tombe à 5cm de ma tête suivi d’une bourrasque d’objets non identifiables…Ma 1ère pensée est de me dire « ça doit ressembler à ça la fin du monde » et me dire, « dommage, j’aurai bien voulu faire 60 km avant de mourir si bêtement ! »

Je pense tout de suite à Freddie qui n’est pas loin derrière, je m’apprête à faire marche arrière, quand soudain une autre branche s’abbat devant moi, du coup, j’accélère pour sortir de ce sous bois. Mais que faut-il faire ?? dois-je stopper ?? m’abriter ?? J’attends qu’on me donne des consignes, mais personne dans le coin pour m’aiguiller…alors contre vents et marrées, je continue ma laborieuse foulée, et me voilà enfin à la fin de ce tour maudit !!

Arrivée à la fin du tour s’est la décatombe !!! le podium est parterre, les barrières sont tombées les unes sur les autres, l’arcade d’arrivée est aussi au sol , y’a du vent dans toutes les voiles !!! Même une voiture à été abîmée par une branche tombée dessus !!

Seuls les sourires et la bonne humeur des organisateurs n’ont pas bougé d’un poil !

Je retrouve une Delphine toute mouillée (normal pour une grenouille) Elle avait reçu l’eau du toit du barnum !!!


PLUS DE PEUR QUE DE MAL

Soudain, le ciel se dégage en laissant place au soleil, et s’est reparti….. tournicoti tournicota.

Je suis subjuguée devant la bonne humeur de toute l’organisation, qui restera sans faille jusqu’au bout, la table de ravito, qui avait valdingué et qui doucement est reconstitué par les mains courageuses qui s’activent à la tâche.


DERNIER TOUR

Il est enfin 16h20, Bures s’éveille et Linda défaille un peu quand même, soudain, le gong sonore arrive : les Calou’s !!! Une Calou en pleine forme vient me rejoindre et me propose la botte (comprendre : refaire un tour à baton rompus pour moi !!) Je n’ai plus de mœlle, j’arrive tout juste à plaisanter (c’est pour dire !!) Elle me donne un espèce de 2ème et dernier souffle, alors s’est parti pour le dernier tour, je donne tout ce qui me reste…je franchi le tour à 16h35, mais on me dit que je peux refaire un tour ??? quoi ?? encore ??
Calou, me dit « Bon, on le fait, que si tu le veux, je ne te force pas » Seulement, en me posant cette question elle pose ses 2 mains dans mon dos en me poussant vers l’avant !!!!!!!!

Alors je fais ce dernier tour à l’arrache comme on dit, en donnant le reste du reste, les miettes de courage qu’il me reste et j’y arrive tant bien que mal…yeeeeessssssss

Tout le reste n’est que bonheur, attendre l’arrivée de Freddie, pouvoir lui sauter dessus pour la féliciter comme il se doit, je n’en reviens pas de ce courage, cette volonté qu’elle a eu, toute la journée on s’est croisée, re croisée, elle était toujours dans le circuit, comme une horloge bien réglée.

Voire zouzou, pétillante comme le champ ! et comprendre après, pourquoi elle faisait sa course, m’a donné la larme à l’œil, je comprends maintenant pourquoi tu as atteint cet exploit, pour ta « mamoune »à mon avis, elle ne devait pas être très loin.

Je tiens à remercier un certain Raymond, qui a été patient comme un ange, rassurant, présent partout, même où l’on ne l’attendait pas.



2007-05-09 10:47:13 : Qu’est-ce qui fait courir les boxeurs ? en tout cas ce n’est pas moi ! - 45 photos - 45 réactions



Non, ce n’est pas moi, sur ce coup ci je n’y suis pour rien !!!

Lundi 7/05/2007

« Allo, Linda, amène ta paire de basket, avant la boxe, on va courir 1h !! »

« Whaou, apéritif d’une heure avant le repas complet de 2h !!!! »

Ok, ça marche, je prends les baskettes, je prends les gants, je prends la serviette, le gel douche…..

L’horaire est donc avancé d’une heure….va falloir cavaler pour tout caser !!!

Mais tout est bon, pour la préparation de mon objectif 2007 :

« Les 12 h de Bures (91) le dimanche 13/5/07 »

Non, je ne compte pas boucler 12h ttc, mais je me suis donnée un créneau de 8h pour effectuer +ou- 60km à raison d’une très lente vitesse de + ou – 8km/h, puisque mon objectif premier étant de faire le plus de km possible.

L’année dernière, j’avais découvert cette course (gratuite !) fabuleuse, où l’ambiance est très conviviale. Le principe peut paraître un peu « lassant » puisqu’il s’agit de tourner sur un tour de 2km500 pendant 12 heures pour les vrais UFO, et « on donne ce qu’on veut » pour les autres….
Voici le Lien pour plus d’info : http://www.ultrafondus.com/04_DESCRIPT/2002-07-12hBures.php

Ainsi, on peut voir les vrais pro gambader autour de cet ancien étang de retenu, ou alors croiser Ginette qui vient juste de terminer son repas et vient faire sa petite marche pour digérer, On peut tout à fait croiser une bande d’ados sympatoches qui décident de se la jouer « 16ans : 16 tours », ou bien alors croiser la passionnée qui à décidé de dépasser le Marathon.., ou alors tout simplement, venir courir à coté de sa copine quelques tours, histoire de papoter le bout de gras.(hein, Delphine et Jaja ?)

Ce qui est rassurant dans ce système, c’est que l’on est jamais seule, puisque la table de ravito, se trouve donc à chaque tour, on peut donc tout à fait « poser ses gants » pour quelques minutes, ou heures, puis, les reprendre et continuer sa route. Seuls, les tours sont comptabilisés, donc, pas de chrono, pas de stress et pas de stress, plus de pêche pour se concentrer sur l’objectif de faire « tomber les tours ».

Ainsi, l’année dernière, mon objectif était de dépasser 42km, et j’avais donc réussi à boucler 20 tours, soit 52km et des poussières de mètres, sur un créneau de 6h30.

Et donc, cette année, à moi, de dépasser mon précédant objectif sur le kilométrage et le temps de course.

Ma préparation :

Je n’ai pas vraiment fait de prépa spécifique, ni suivi de plan, car je ne veux pas m’ôter le plaisir de courir à regarder des calculs ou des pulls sur une feuille de papier, et culpabiliser si j’ai loupé une sortie etc…. Seule, l’Arnica fera partie de mon quotidien 1 mois avant.

Je prépare mon corps, je prépare ma tête avec mes sensations à moi, je connais mon corps à l’effort et je sais ce qu’il lui faut pour récupérer.
Ainsi une moyenne de 2 sorties en CAP et 2 h de boxe par semaine on rythmé mon quotidien ces derniers temps.
La boxe renforce mes abdos, consolide mes muscles et est une bonne alliée pour les changements de rythme répétés.
La Course à pied me « casse les pattes » à la boxe, puisque j’ai un peu de mal à lever la gambette pour toucher le nez du partenaire grincheux….

M’enfin, me voilà prête, prête à « péter » les kilomètres , prête surtout à passer une bonne journée et rencontrer mes amis du sport : Le Sanglier (Manu), Castor Junior (Cédric),
Freddi-Cat qui elle, fera ses 12h…être accompagnée pour quelques tours par ma copine Delphine…Une belle journée s’annonce.

2007-05-04 11:17:06 : La salade de mots - 8 photos - 31 réactions

Imaginez une personne dite « normale » qui jouerait, sans le savoir avec les mots de la langue française.
Pas tous les mots, non, car c’est une personne normal,.mais disons qu’elle aurait des « trous de vocabulaire ».
Comme elle est normale, ces trous de vocabulaire elle les transformerait en « mé-mots technique ».
Imaginons que sur chaque mot qu’elle utilise peu, elle trouverait un mot de consonance presque identique, ou parfois une simple inversion de syllabes pour remplacer ces mots, peu souvent utilisés. Ou parfois, tout simplement oubliés !

Ainsi, lorsque ses trous de vocabulaire apparaîtront, elle sortirait de son chapeau ces
« mé-mots techniques » et ceux si devraient lui rappeler le bon mot à utiliser.

Mais seulement voilà, à la base, ça pourrait en être ainsi et bien pas du tout, car il semblerait que son cerveau irait plus vite que sa bouche, non je ne dis pas qu’elle à le cerveau à la place de la bouche, mais que l’un va plus vite que l’autre. De ce fait, au lieu d’utiliser le mot juste en se servant de son « mé-mot technique »(dans sa tête)…Ce n’est que le « mé-mot technique » qu’elle sort !!!!!!

Je n’ose vous parler de ses jours de fatigues, où là, les mé-mots techniques prennent carrément la place de toutes les phrases en français !!

Si Maître Capello était un juge, il l’enfermerait immédiatement derrière les barreaux.
Si un enfant était Président il la nommerait 1er ministre de la santé.
Si un dépréssif était son pharmacien, il achèterait les laboratoires « Prozac »

Bref, on pourrait la priver de sa liberté, lui jeter des regards noirs, lui faire copier mille fois les mots, rien y ferait. Alors, on l’écoute, elle à l’air si convaincante, qu’on en perdrait nous même notre latin. D’ailleurs, il n’est pas exclus, que lorsque vous passez une soirée avec elle, vous finissez tous avec les dico dans les mains, car c’est qu’elle vous mettrait le doute !!!

A contrario, lorsqu’elle se trouve dans une assemblée « sérieuse » ( exemple : milieu prof ), personne, non personne ne remarque ses « fourches »..Est-ce par respect, où alors n’ont-ils rien perçu ??? On ne le sait pas.

Il me vient quelques extraits, de ces phrases qui sont bien entendu, plus drôle en le vivant dans le vrai contexte.



1) Pas de poubelles dans les environs, alors on jette sa peau de banane dans le « canigou »

2) Je choisirais plutôt un resto avec vue « Paranoïaque »

3) Ensuite, en étant tout là haut de cette vue Paranoïaque, j’emporterai mon « stéthoscope » pour observer la vue imprenable !!

4) Je regrette, mais le compte présente en effet, un solde débiteur « gastronomique »

5) Lors d’une réunion : « Il est bien évident que si vous présentez ces deux projets, ici vous aurez meilleure rendement « perpendiculairement » à l’autre où vous…… »

6) « J’ai passé un super week end chez mes amis, ils m’ont super bien reçus, bref, ils ont tout de suite fait preuve « d’hostilité » !! » Ha oui, je t’assure, ils ont été très hostiles avec moi

7) « Bin quoi, avec les endives au jambon, tu fais une sauce « bech-machelle » »

8) En s’adressant au banquier « Ne vous inquiétez pas, mes comptes sont toujours passés au « tatamis »

9) Chez le libraire : « Je voudrais donc « un pochtron » pour le dessin »

10) « Avec ces embouteillages de fous, ces voitures cul à cul, s’est la « décatombe » j’vous’l dit moi !! »

11) Dis, tu ne fais plus de « Décathlon »..pourtant tu nages bien, il me semble

12) Whaou, ta VMC est trop élévée !

13 )En parlant d’un pays où des bombardements ont eu lieu : « Ce pays est devenu l’Eucalyptus »

14) Comment ? vous ne saviez pas que c’est sur le chemins des Dames, que les femmes attendaient leurs « barbus »


...... La suite, un jour.

2007-04-25 11:45:23 : Quand MIELOU redore le blason des femmes.... - 0 photo - 31 réactions

Hier, je passais par là, j'ai vu de la lumière sur le blog de Mielou, je m'y suis attardée quelques instants furtifs, juste le temps d'être inspirée par le dessin.....

Alors, j'ai trouvé le double de Mielou, qui aurait pu nous conter ce quotidien d'une femme à peine exagéré :


Monsieur et Madame regardent la TV, quand tout à coup Madame dit « Je suis fatiguée et il se fait tard, je vais aller me coucher. »

Elle se rend à la cuisine pour préparer les petits déjeuners du lendemain, rince tous les bols de pop-corn, sort de la viande du congélateur pour le souper du lendemain soir, vérifie qu’il reste des céréales, remplit la boîte à sucre, met des cuillères et des bols sur la table et prépare le café pour le lendemain matin.

Puis, elle met le linge dans le sèche-linge, met une autre brassée dans la machine à laver, repasse un chemisier et recoud un bouton.

Elle ramasse les journaux qui gisent sur le plancher, des pièces de jeux qui traînent sur la table et remet l’annuaire en place.

Elle arrose les plantes, vide les paniers de linge et étend les serviettes pour les faire sécher.
Elle baille et s’étire, et, se dirigeant vers la chambre à coucher, elle s’arrête près du bureau, écrit une note au professeur de son fils, lui sort de l’argent et ramasse un livre de classe qui traînait sous une chaise.
Elle signe une carte de fête pour un ami, adresse et colle un timbre sur l’enveloppe.

Elle écrit une petite liste pour l’épicerie.
Elle met l’enveloppe et la liste près de son sac. Elle ajoute 3 choses à faire sur sa liste du lendemain.

Elle se rend à la salle de bains, s’applique de la crème sur le visage, brosse ses dents puis se fait les ongles.

Son mari lui dit « Je croyais que tu allais te coucher ! » « J’y vais », répond-elle.
Elle remplit le bol d’eau du chien et met le chat dehors, puis elle s’assure que les portes sont fermées.

Elle fait le tour des chambres des enfants, donne une pastille à celui qui tousse, replace une lampe, raccroche une chemise, met les chaussettes sales dans la corbeille à linge et échange quelques mots avec un des adolescents qui est encore à faire ses devoirs.


Une fois rendue dans sa chambre elle programme l’alarme de son réveil, sort ses vêtements pour le jour suivant, replace le support à chaussures.

Pendant ce temps, son mari éteint la TV et dit tout bonnement « Moi aussi je vais me coucher », il se rend dans la chambre et se couche…

Cela vous rappelle-t-il quelqu’un que vous connaissez ou que vous avez connu ? ? ?
De plus elle doit être toujours jolie, sexy,SPORTIVE, souriante, de bonne humeur, pas chiante et quand sexisme rime avec féminisme et objectivisme, c’est un plaisir !

2007-04-19 15:19:47 : LE MARATHON DE PARIS, VU DU TROTTOIR - 62 photos - 54 réactions


On ne devient pas « encourageuse sur trottoir » comme ça !!!!

Connaissant mes grosses faiblesses d’absence totale de sens de l’orientation, il me fallait trouver un ou une ou des coéquipières palliant à cette tare !!! Car on ne peut pas s’improviser « encourageuse sur trottoir » sans savoir utiliser les outils sophistiqués dans notre air de 2007, c'est-à-dire, un plan, une recherche mappy, un graphique structuré avec courbes de temps de passage.

J’avais bien pensé à un détective privé qui pourrait faire de vraies filatures, mais ceux-ci sont déjà en « campagne » et un mathématicien pour calculer les temps de passage à la minute près, mais ça engendrait un coût trop important qui pouvait être finalement remplacé par une « femme de tête »….

Et cette femme je l’ai trouvé, c’est donc Emma qui comblera mes lacunes, en tombant des pages de calculs savants, avec recherche de plan mappy-ratp, pour calculer les métros les plus rapides de Paris, les points de passages stratégiques, en envoyant des mails de précisions aux intéressés, bref, toute la panoplie pour bien réussir son rôle « d’ encourageuses sur trottoir »

Pour combler ma lacune, je décide d’utiliser mon sens de « faut qu’tu me voies, faut qu’tu m’entendes » mais aussi « faut qu’tu cours »….Alors, alors je me rends chez un vendeur de « farces et attrapes » et je trouve quelques accessoires légers voyants et bruyants. (vous verrez les photos)

Rdv Métro St Paul avec Emma (au presque 5ème kilo), je mets ma panoplie voyante dans le métro sous le regard ébahi des usagers…mais, j’ai honte de rien, lorsqu’il s’agit de rigoler un peu !!!
Et c’est parti, tututuuuuuttuuuuuuuuuuttttttt, dès la sortie du métro, je me jette sur mon instrument à lamelles argentés, Emma se trouve de l’autre coté du peloton qui était déjà en action !!!

On voit, Jog tout sourire, Martine vite fait, Emma voit Toto et Brinouille (et pas moi, snif !!)

Emma, me fait signe de loin, de courir doucement jusqu’à Bastille, je m’exécute en hurlant dans la trompette au grand désarrois de certaines personnes qui voulaient un peu de tranquillité à l’intérieur d’une foule de monde !!! (sic) Bref, je passerais sur le comportement de certaines personnes très « acides », ma bonne humeur ne me fera pas flancher !!

On se retrouve à Bastille, où j’aperçois enfin KORMA, j’ai tout juste le temps de hurler et « trompetter » tout en agitant mes « plumes » et me mettant sur la pointe des pieds, avec les bras en l’air, (essayez vous allez voir, c’est pas fastoche !!) Je finis par voir aussi Toto en pleine forme.

Avant de continuer mon récit, j’ai oublié de vous parler de nos objectifs «d’ Encourageuse sur trottoir » nos célébrités à encourager principales étaient « Toto, Brinouille, et Maria (que riri Coache)


Donc, nos emplacements étaient calculés sur les chrono à Toto et Brinouille pour les 5, 10 , et semi, et l’objectif final était de récupérer Maria au 30ème et de l’accompagner jusqu’à la fin (avant bien sure la ligne d’arrivée), sachant que nous allions certainement retrouver tout ceux qui faisaient plus de 4h30 : Ginette, Barbie, Thyo, les Calou’s et plus….

Maria ne savait pas qu’on allait l’accompagner à partir du 30ème , s’était sa surprise !!! Elle fait partie des « forumeuses » que l’on ne voit plus surfer sur le forum depuis un an.

Alors plutôt que lui donner rdv sur une terrasse de café trop ensoleillée, on a décidé de se donner rdv au 30ème km.

Donc, ma coéquipière de choc Emma, armée de toutes ses cartouches : plan de métro, plan de Paris, sourires à tout va, excitation au summum, temps de passage de toto et Brinouille , nous voilà, comme deux foldingues courir les rues de Paris, plumes dans le vent, trompette en l’air (et non pas l’inverse !) à la recherche du prochain plan d’attaque : Métro Bercy pour arriver au 30ème, il nous fallait 38’ pour atteindre cette cible.

Mais seulement voilà, le métro de Bercy il est où ???? on cavale sur la rue de Charenton, à la recherche du métro perdu…et rien de rien…

Ha voilà, la Police qui bloque les rues… Alors peut-être sommes nous sauvées :
« Monsieur, svp, pour chopper le métro Bercy, comment qu’on fait ??? » ….il se gratte la tête et :
« Alors, s’est facile, vous suivez Paris Centre et vous tournez à droite et vous y êtes, mais surtout faites attention à vous » « Ok Monsieur, Bercy Beaucoup !! »

Cette dernière phrase m’interpelle !!! Pourquoi, faut qu’on fasse attention ??? Alors, on s’élance, toujours plumes dans le vent vers vers, vers où, déjà ?? Ha ici !! Emma, Paris Centre..ha ?? Voici le panneau, le panneau ??? Mais c’est le Panneau du Périph !!!!!!!!!!!!! On ne peut effectivement passer par là, qu’en VOITURE !!!! courait-on si vite, pour que le policier nous aurais pris pour des voitures ????

Ha la la la la, impossible de prendre le périph en courant, même en ne dépassant pas les 80km/h….

Emma et moi analysons la situation : comment faire ??? il faut qu’on soit au km 30 pour le tps de passage de toto à 2h21 de course ??? avec 38’ de métro, on y sera jamais.

C’est alors qu’Emma, utilise le plan D (Démerde), elle arrête carrément une voiture, que dis-je , un espèce de gros Express avec 3 places devant « Svp, Monsieur pourriez vous nous déposer à Bercy ??? » Heu Emma, t’est sure ?? que ça va le faire ?? on peut monter avec le Monsieur ?? …
S’est ainsi, que nous voilà installée dans la voiture du gentil monsieur..qui pestait un peu de toute ces rues barrées, il était pas loin de 11h du mat, et fallait qu’on fasse vite.. « Alors misdemoisille, j’y vous dipose où ?? » Heu à Bercy, à moins que gare de Lyon..ou alors…pfffff, vite un métro (me dis-je)

Et Emma, qui continue à lui indiquer des chemins qui n’en finissent plus d’en finir, sans trouver l’ombre du métro tant recherché !!! Il va vite falloir en trouver un avant que le Monsieur gentil, ne trouve pas un autre arrangement, (si vous voyez ce que je veux dire !!!)

Oufff, allez ça sera Métro Porte d’Italie !!!! s’est partie….on dévale les escaliers du métro, chrono en main, trompette de l’autre, plan dans la bouche et hop hop hop !!!! Il faut rattraper le temps perdu, on est limite négative spleet !!

M’enfin, nous y voila … On « s’installe » dans un endroit bien visible, entre 2 rues, un peu plus loin que le 30ème (vers le 31ème)… Toto, t’es où ??? t’es où ?? oinnnnnnngggg, pas de toto…il a du déjà passer….alors, Brinouille ??? vite vite, le coup de fil à une amie « Sabrina » qui nous dit Ayé je viens de passer le 30ème…..yeeessssss, on ne ratera pas not’ Brinouille !!!

Emma qui s’agite au bout d’une minute après l’appel de brinouille, « alors kes qu’elle fout ?? » je lui réponds, « Mais , tu l’as eu y’a une minute au 30ème..elle peut pas faire une minute au kilo ?? » Ha ouais, t’as raison.. Et toutes les minutes, j’entends Emma, qui dit « Alors, Brinouille, elle arrive ??? »

Alors je me dis, remarque, y’en a du monde après 3h30…je ressors ma petite liste toute cornée et mouillée…et je lis les noms…je cherche Roman, qui était partie sur des bases de plus de 3h30, Avec Emma, on se dit, qu’on campe là, jusqu’à l’arrivée de Maria….

Soudain, on voit une étincelle surgir de nulle part…je vous le donne en mille ???? ZOUZOU, en pleine forme, elle sautille pour nous nous voir, elle prend même la pause photo !!! une vraie déchainée !!! et pourtant, elle m’avoue qu’elle a plein de crampe !!!! Une battante cette nana, je vous le dis moi !!!

On s’agite comme des dératées avec trompette, hurlement, saut…J’aperçois enfin, JCC, yeeesssssssss, il m’a vu !!! allez un coup de trompette pour fêter ça !!! Puis, je vois arriver HOUDINI…je suis heureuse d’aller à sa rencontre, papoter avec lui, il fait son petit clown pour la belle photo, il a l’air de souffrir, mais reste confiant et surtout très raisonnable, j’ai couru quelques centaines de mètre avec lui, puis je retourne au « point de ralliement » retrouver ma coéquipière en action.

PIERROT 75, le voilà, il a l’air de souffrir un peu, je vais à sa rencontre, j’observe son bô TS orange, whaouu, la classe !!!! Il a mal au mollet qu’il me dit !! mais je vois qu’il s’accroche, je cours à nouveau quelques centaines de mètre et je retourne en sens inverse rejoindre ma copine de choc….

Et voici, BRINOUILLLE !!! enfinnnnnnnnnnnn, on se jette quasiment sur elle, elle est toute souriante et fraiche comme une glace au citron, avec Duduche un peu rosé et orange du TS, on hurle on crie, on s’agite, les trompettes n’ont plus de son , alors on hurle encore plus fort !!! S’est un bonheur, que dis-je, une enorme joie, de voir Brinouille toute pimpante, qui trouve même le moyen de plaisanter !!!!!! on court quelque centaines de mètre avec le duo de choc DUDUCHE-BRINOUILLE !!!!!

Le petit bé-mol d’apprendre l’abandon de Martine, je souhaite sincèrement que sa déception ne soit pas trop « longue » et je pense vraiment à elle et tous ces efforts durant sa préparation.

Ha voilà, miss CALOU, qui se jette sur nous, elle a même la force de nous embrasser, un bonheur enorme, aussi, de la voir en forme..en forme de marathonienne, on sait qu’elle va arriver au bout.

Et puis voilà, Rach, qui vient spontanément vers nous, elle souffre un peu mais reste concentrée sur son effort.

Et enfin, Maria et sa cousine Alicia…elle nous reconnaît, vient vers nous, on se jette comme des folles sur leur foulées…Maria n’arrète pas de papoter….Emma court à coté d’Alicia qui avait des douleurs à la hanche, et moi, j’emboîte le pas de Maria…

Que d’émotions, de les voir petit à petit s’approcher de leur objectif. S’est, comment dire ??

Lorsqu’on a vécu la même chose, on forme comme un espèce de « corps unique » avec l’autre, au point de ressentir presque ses douleurs, ses peurs, ses défaillances, avec pour nous l’avantage de la « fraicheur » pour les booster et surtout pour leur montrer cette ligne d’arrivée de bonheur.
S’est ENORME, ce sentiment que l’on ressent lorsqu’on sait ce qui nous attend, de le montrer aux copines, de dire à Maria, je sais ce que j’ai vu, je veux que toi aussi tu le vois.

Et ce plaisir partagé de vouloir aussi voir ce que l’on veut nous montrer, bref, une bonne « cliente » quoi !!

En regardant l’energie à Maria, au fond de moi, je remerciais Riri, et j’avais vraiment envie qu’il assiste à cette fête.Il méritait une part de ce gâteau. Je me mettais à sa place, lorsque j’accompagnais des boxeurs sur le ring , j’avais toujours cette crainte de me dire « lui ai-je bien donné tous les bons conseils ? » Seulement, j’avais l’éponge dans ma main, je savais que je pouvais la jeter au boxeur, le cas échéant. Mais lui, non, il n’avait pas l’éponge, mais certainement ce doute au fond de lui.


Et s’est ainsi, qu’on passera ces 12 derniers km à encourager tout le monde, avec des phrases toutes faites du genre « Vous n’avez jamais été aussi loin » ou alors, « Quand on passe le 33ème, on passe le 42èm km195 » ou, « le bonheur n’est pas loin »

Au 40ème je m’acharne sur mon téléphone pour passer le coup de fil à un ami, Jean Pièrre : « RIRI », pour qu’il vive l’émotion à l’instant T, hélas une dame avec une voix enrouée me dit « Parlez après le bib sonore » Hé, tu me parles autrement, toi !!! LOL
Alors je me contente de déposer nos émotions sur cette bande.

Ha ha, voilà, GINETTE !!!!!! oui, je l’ai reconnue ..bin oui s’est marqué dessus « GINETTE »..j’ai hurlé son nom, j’avais une chance pour que ça soit notre Ginette du forum..hé oui, s’est elle, elle est en pleine forme !!..on trouve même le moyen de papoter, pique nique sur l’herbe etc…. on reste un moment avec elle, puis la laisse derrière (avec des remords)..puis on la retrouve devant… on se trouvera à plusieurs reprises…..

Nous avons laissé nos copines à environ 300m de l’arrivée, j’ai eu la petite larmette, lorsque j’ai vu le Mari de Maria Thierry, la rejoindre d’un pas heureux et fière….Elle allait devenir MARIA-THONIENNE !!!!

Je regrette de ne pas avoir vu, Korma, Thyo, Barbie et rater Romain qui allait bien trop vite, et toto aussi et plein d’autres…

On a passé un pur moment de bonheur, une vraie Gloire du Trône !!!

GRAND BRAVOOOO A TOUSSSSSSS


******************************************************

Marathon de Paris, vu de l'intérieur, par MARIA :




Jour J ! Dimanche 15/04/07
Cela fait des mois que j'attend ce moment et il est enfin arrivé. Comme je le craignais, j'ai très mal dormi, à 3h30 du matin je regardais encore mon radio réveil en espérant que 5h arrive le + vite possible...
1er stress de la journée : notre RER qui est annulé, nous sommes obligés de prendre un train 20' + tard et de se colletiner le metro : merci la SNCF ! Heureusement on arrive quand même à l'heure mais les minutes sont comptées, il ne faut pas trainer.
2e stress : pas le temps de répondre aux sms d'encouragements que j'ai reçu surtout le tien Riri ça m'a vraiment fait ch..., j'y ai pensé jusqu'au début de la course et pareil pour Linda, lui dire combien j'étais impatiente de la revoir...

Voilà, le départ est donné (je ne l'ai même pas entendu ! je me demande où j'ai la tête ?!), la musique à fond les ballons me donne la chair de poule... nous sommes confiantes Alicia et moi et partont très tranquillement car de toute façon nous n'avons pas le choix. Nous sommes sur le côté donc pas moyen d'aller faire un petit coucou du côté de la caméra histoire de frimer un peu !
Je ne réalise pas que c'est le départ de mon 1er MARATHON, Ouaouuuuuh, qu'est-ce que je suis fière d'être parmis tous ces athlètes ! On papotte, on papotte, on rigole,on court aussi, OOOOooh que c'est beau Paris, il fait beau, blablabla.

Nous passons les 5km en je ne sais plus combien de temps, mais me rappelle que nous sommes + sur les bases de 4h30 que de 5h00 (donc nous allons trop vite mais ce n'est vraiment pas évident de se freiner, et inévitablement ma petite conscience Riri me rappelle à l'ordre !), au ravitaillemnt, nous marchons quelques instants, je prend un sucre et une sporténine. J'éspère voir Thierry, mais non loupé...

Au 10e, nous sommes tjrs sur la base 4h30 (crotte alors, c énervant de courir si vite !! Ah ah !!), plus d'eau au ravitaillement, ça commence bien ! Là, on se pose des questions : ça va être comme ça à chaque ravitaillement ??! Ca m'angoisse un peu, mais j'ai une petite gourde de secours de 25cl !! Faut pas avoir une grande soif ! (je sais que Thierry en a 3 autres (des gourdes!), donc je suis confiante. Dans la panique j'ai perdu ma cousine, qui cherchait déséspérement une bouteille d'eau et me dit qu'avec tout ce monde on ne se revera pas jusqu'au point de rdv qu'on s'était donné pour l'arrivée. Heureusement par chance on se retrouve avant le 11e. J'espère voir Linda et Thierry, malheureusement toujours personne...
Jusque là j'ai évité les éponges mais dès que ce sera possible je m''rrêterais pour m'asperger d'eau sur la tête, les bras et les jambes.

21e km, notre moyenne à bien ralenti déjà, nous passons en 2h20 (tps réel) je crois, cette fois-ci sur les bases de 4h35, je me sens super bien car je me suis bien préparée psychologiquement à courir un semi derrière un autre semi ! Je dis à ma cousine : allez plus qu'un semi ! Ca a bien fait rire un couple qui courait à côté de nous. Alicia elle fait un peu la grimace, je lui demande si ça va, elle me marmonne un petit oui qui m'inquiète... Peu après je vois, Thierry que j'appelle, suis super contente, lui aussi, il me demande si tout va bien : tout est ok. Je n'ai tjr pas vu Linda et me dit que c rapé pour cette fois encore. Pourtant elle m'avait assuré qu'elle seraient très voyantes et bruyantes avec Emma...!

Après le 23e km j'ai un brun de fiereté et me dis que chaque km ne sera qu'un bonus car je n'ai jamais couru plus de 22.5 km. Peu avant le 25e Alicia, s'arrête, elle commence à avoir une crampe au mollet. Je m'arrête également et nous marchons ensembles. Je lui dis de prendre une sporténine, nous approchons du coin des masseurs. Nous nous arrêtons, Alicia emprunte de la crème et se masse son mollet douloureux, je fais de même, même si je n'en ai pas vraiement besoin, puis je finis par masser ma cousine !

Nous repartons, et passons le 30e km, je suis "fraîche" et je trouve cela anormal ! J'ai tellement entendu parlé du fameux mur que j'étais sûr de le rencontrer, ma foi bien contente de ne pas avoir fait sa connaissance ! Nous croisons encore une fois Thierry qui est aussi très surpris de nous voir en si bon état ! Non mais est-ce que tu doutais un peu de moi hein ?? Mais peu de temps après, Alicia commence à ne plus pouvoir, cela m'inqiète car j'ai un peu peur qu'elle abandonne, je lui dit de ne pas s'arrêter, qu'il ne reste plus qu'un footing de 12 km !! (merci Riri, c'était bien trouvé ça aussi, pffffff footing...)elle continue, elle est courageuse.

Au 31e km (je crois), je cours encore, d'une allure pas trop lourde, Alicia aussi elle s'accroche, mais je ne fais plus attention aux spectateurs autour de moi. 2 filles m'interpellent néanmmoins car elles font vraiment bcp de bruit ! Je suis obligée de tourner la tête pour regarder qui peux faire un vacarme pareil, car à ce moment de la course, les coureurs sont de plus en plus silencieux, chacun s'est déjà enfermé dans son monde de souffrance ? de plaisir ? Peut être les 2.C'est Linda et Emma !!! J'appelle : Liiiiiindaaaaaaa ! Elle me reconnait et tout de suite, quitte son poste de commandement et se met à courir avec nous, suivie d'Emma. Quel bonheur à ce moment de la course, si tu savais Riri, j'aurai vraiment voulu que tu sois là avec nous ! Et à ce moment elle n'ont plus arrêté de nous encourager nous mais aussi tous les autres coureurs, combiens de têtes elles ont relevé, de sourires, je ne sais pas, mais ça fait vraiment partit des moments forts de ce marathon (tu vois en cet instant, j'ai les larmes qui montent rien que d'y repenser. Et à chaque km la même chanson, allez le 32e c'est que du Bonheur, si vous y êtes arrivés c'est que vous pouvez aller au bout et ceci jusque la fin (je n'avais pas encore réalisé que les filles avaient décidé de nous accompagner jusque la fin, je crois que je m'en suis rendue compte auw alentours du 34e, après ça a commencé à être dur pour moi aussi.

Emma s'est occupé de ma cousine et Linda de moi, chacune son bébé !! Après, je me suis laissée portée par les encouragements de ma copine Linda, qui a prit soin de donner à boire quand j'en avait besoin, de me ravitailler au bon moment, de me soutenir moralement, et je dois dire que ça a été une bénédiction. J'ai eu besoin de marcher à plusieurs reprises car je commençais vraiment à avoir du mal, les jambes qui étaient dures et les km de plus en plus long (pfffff le footing de 12km le +long de ma vie!! hi hi !). Emma et ma cousine ce sont retrouvées devant nous, elle a vraiment réussi à regonfler ma cousine à bloc. Linda à même réussi à me faire accélérer pour que l'on se retrouve toutes les 2, Alicia et moi, ensembles pour l'arrivée!

Et puis l'arrivée était là, au bout du bois de Boulogne, à droite comme l'avait dit Emma, nous passons le 42 km, et Thierry surgit de je ne sais où pour faire ces derniers mètres avec nous, la surprise et l'émotion m'envahissent, Linda et Emma ce sont éclipsées pour nous laisser passer la ligne d'arrivée , je n'ai pas envie qu'elles nous quittent c'est aussi un peu leur marathon, elles nous ont permis de vivre tellement de moments fabuleux, je n'ai pas le temps de leur dire, elle sont déjà partit et nous, nous passons lla ligne d'arrivée : la délivrance ! Je sanglotte quelques secondes mais les larmes ne tombent pas, je crois que j'étais déshydratée hihihi !!! (nul!).

Je m'appelle Maria et je suis MARATHONIENNE !!!!!

Gros bisous à mon coach Riri.


Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net